Après près d’un an de réflexion, de lectures, de salons nautiques, de visites aux constructeurs navals et de devis, ça y est : nous avons complètement changé d’avis !

L’idée de départ était de se faire construire un « widebeam » (rien que ça !) ce qui correspond à la version luxe des canal boats car à peu près deux fois plus larges qu’un narrowboat. Cette idée était en vérité complexe à mettre en place, à savoir engagement au long terme sans savoir si ce mode de vie in vivo nous conviendrait impliquant un certain nombre de contraintes et de restrictions : comptez 80 000£ pour un bateau sans finition, non meublé, le tout prêt à être pensé et construit par nous-même. On est d’accord, ça fait un peu cher pour du vide à combler soi-même… Pour corser le tout, les prêts ne sont pas des prêts immobiliers classiques et donc très difficiles à obtenir et surtout très chers à financer (capital de départ au minimum de 30% sans parler des intérêts à 10%, alors que les prêts immobilier classiques étaient à 1%…).

On était un peu en train de désespérer, et on s’est rendu à l’évidence : pourquoi ne pas « commencer » (oui, oui, on tire toujours des plans sur la comète) avec un bateau d’occasion qui ne serait pas exactement comme on le veut mais au moins on peut se faire la main dessus, et puis tant qu’à faire, on peut peut-être partir sur un narrowboat , les petits bateaux traditionnels anglais, qui sont certes étroits, mais qui ont l’avantage de passer partout sur les canaux du territoire (contrairement aux widebeams). L’idée était lancée ! En quelques mois, après avoir épluché toutes les annonces possibles et imaginables et en avoir visité une dizaine, nous trouvons enfin un bateau qui semble satisfaire tous nos critères. Une contre-visite par Skype pour avoir mon approbation (quand même !) et quelques semaines après, le bateau était à nous pour un peu moins de 30 000£, incluant le prix d’achat négocié, l’inspection par un expert, quelques réparations et le traitement de la coque.

Et me voilà officiellement Londonienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *